© 2017 - 2019 - David Cabon

Siren : 810 175 919

Adeli : 409304086

David Cabon

Psychologue - Neuropsychologue

Biscarrosse

  • page facebook cabinet Cabon

 Psychothérapies cognitives et comportementales (TCC)

 

 

Public : Séniors, Adultes, Adolescents et Enfants

 

Pour quels problèmes ?

 

La popularité des TCC est grandissante. Les TCC sont souvent conseillées pour :

 

  • Difficultés de gestion émotionnelle (colère, peur, tristesse...)

  • Sevrage tabagique, alcoolique, autres drogues

  • Mauvaise image du corps / estime de soi

  • Timidité envahissante, difficultés en société

  • Crise d'angoisse

  • Phobies

  • Stress

  • Stress post traumatique

  • Difficultés relationnelles

 

Que sont les Thérapies Cognitives et Comportementales (TCC) ?

 

« Tout ce que nous sommes est le résultat de ce que nous avons pensé » (Bouddha), cette citation résume bien les Thérapies Cognitives et Comportementales.

Les TCC présentent des principes clairs et simples et constituent une approche très pragmatique

Ces thérapies sont un type de psychothérapies parmi d’autres (psychanalyse, hypnose, thérapies familiales, etc.). Elles sont destinées à aider les personnes à surmonter leurs problèmes en faisant le lien entre les pensées (cognitions), les comportements et les émotions associés.

Par ailleurs elles s’attachent davantage à découvrir le mode de maintien de vos problèmes que la cause première associée.

Dans les TCC, le patient fait équipe avec le thérapeute pour résoudre le ou les problème(s) que le patient souhaite surmonter.

 

 

Objectifs des Thérapies cognitives et comportementales (TCC) :

 

Le but des TCC est d’aider la personne à trouver – ou retrouver – son autonomie et des relations interpersonnelles plus faciles. Et ce notamment en comprenant les schémas de pensées négatives à l’origine de la détresse psychique et par l’intermédiaire de techniques d’apprentissages de nouveaux comportements guidées par le thérapeute.

La finalité étant que vous finissiez par devenir votre propre thérapeute.

Une autre objectif étant d’aider les personnes à développer des croyances plus souples, modérés et salutaires capables de les aider à s’adapter à la réalité et à poursuivre leurs buts.

Les TCC ne sont pas miraculeuses ou magiques et elles ne visent pas à supprimer les pensées et les émotions, juste à les rendre gérables et acceptables pour le patient.

 

 

Efficacité des TCC :

 

Les TCC sont très étudiées dans le milieu scientifique à travers le monde.

Elles montrent des améliorations significatives sur :

  • Les phobies spécifiques (des animaux, avion, ascenseur par exemple)

  • Les attaques de panique

  • Les troubles obsessionnels compulsifs

  • La dépression

  • Les troubles anxieux

  • Les troubles de la personnalité

  • Les addictions

  • Les phobies sociales

  • Trouble du comportement alimentaire (anorexie, boulimie)

 

Pour plus de détails ci-joint le rapport de l’inserm (2004) sur l’étude de l’efficacité des TCC en comparaison à d’autres psychothérapies.

 

 

 

Déroulement de la thérapie :

 

La méthode :

 

Les TCC ont été développées via des études scientifiques complètes (auprès d’un grand nombre de personnes à travers le monde) et elles s’appuient sur une démarche scientifique lors de la thérapie, poussant le patient à se comporter comme un scientifique : par exemple lors de la thérapie, les patients peuvent développer la faculté de considérer les pensées comme des théories et des intuitions à tester (hypothèses) plutôt que comme des faits. 

Les TCC considèrent que les pensées, les comportements et les émotions comme des cibls essentielles pour opérer des changements, et favoriser votre développement, et ces composantes sont placées dans un contexte. Les TCC partent également du principe que votre environnement affecte votre façon de penser, de vous sentir et d’agir. Cependant, elles considèrent que vous pouvez modifier vos émotions en corrigeant les modes de pensées et les comportements improductifs, même si vous ne pouvez pas agir sur votre environnement (au sens large, en incluant les autres également).

Nombre de techniques consistent à modifier votre façon de raisonner et de sentir les choses en jouant sur votre comportement mais aussi sur vos pensées.

Dans la majorité des cas, les émotions pénibles et leurs cortèges de répercussions, ne peuvent disparaître spontanément et durent parfois toute une vie. Pour en comprendre les causes, et les modifier, la TCC s’appuie sur une relation thérapeutique de collaboration (l’alliance thérapeutique) et sur la motivation fondée sur les résultats.

Selon les indications thérapeutiques, et / ou les préférences de la personne, la TCC se réalise avec un thérapeute en individuel ou en groupe. Ce dernier type de thérapie semble obtenir de bons résultats à long terme grâce à sa plus grande capacité à provoquer des changements cognitifs entre les différents participants.

 

Les exercices :

 

Lors de ce travail en commun, la personne apprend à observer, analyser, objectiver ses problèmes et leurs retentissements, pour concevoir et construire des comportements alternatifs, qui ne déforment plus la réalité. Ces comportements nouveaux s’acquièrent par le biais d’exercices faits au rythme de chaque individu. Constamment guidée, informée, encouragée, la personne fait ses exercices, pendant et entre les séances. C’est ainsi qu’elle élabore de nouvelles cognitions et conduites plus appropriées.

 

L’évaluation :

 

Régulièrement évalués et réajustés durant toute la durée de la thérapie, les exercices aident à mieux maîtriser les émotions douloureuses et limitent les pensées anxiogènes ou dépressives. Par ce travail, les symptômes sont progressivement maîtrisés. Par l’allégement des tensions internes, les problématiques sont affrontées avec moins d’appréhension et plus de savoir-faire.

 

La première consultation :

 

Lors de la première rencontre, le thérapeute cible la difficulté et l’explique. En fonction du problème à traiter, de sa complexité et du but à atteindre, le thérapeute définit, avec la personne, les objectifs thérapeutiques spécifiques. Il travaille sur le symptôme, ses antécédents et ses conséquences, mais sans reprendre toute l’histoire de la personne.

 

La durée du traitement :

 

Avec des résultats globalement très satisfaisants et concrets dans le traitement de nombreux troubles, la TCC est une thérapie brève allant généralement de quelques semaines à quelques mois.

Néanmoins, il est parfois nécessaire, en fonction de l’ancienneté et la gravité du trouble, de prolonger la durée de la thérapie sur des périodes définies en commun, lorsqu’un suivi de prise en charge s’avère indispensable. La durée des séances est de 45 min à 1 h (30min pour les enfants-Ados) en thérapie individuelle, et de 2 h en groupe.

 

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now